Page 1 sur 1

Quel constructeur pour le tram brestois ?

MessagePosté: 22 Mar 2006 15:44
par leolelionceau
Il semblerait que le projet brestois séduise les constructeurs.

Vu sur brest.maville.com le 22/03/2006, © Ouest-France Multimédia

brest.maville.com a écrit: Les élus courtisés par les pros du tram !

Cinq industriels, français et étrangers, cherchent à obtenir le marché brestois

Le groupe Alstom veut multiplier les contrats avec les villes de moins de 250 000 habitants. Son produit phare ? Le Citadis.
Tramway sur rails ou tramway sur pneus ? Les élus n'ont pas encore arrêté leur décision et ne devraient pas la prendre avant quelques mois. Pourtant, les industriels n'en finissent pas de les solliciter, de les « courtiser » même. C'est le cas, par exemple, du Parisien Alstom et de l'Alsacien Lorh qui aimeraient bien avoir Brest comme client.
Décidément, Brest attise les convoitises ! L'arrivée prochaine du tramway en 2012, entre les hauts de Saint-Pierre et la zone de Kergaradec, incite les industriels à multiplier les contacts réguliers avec les élus et les techniciens. Parmi ces pros du tram : le Français Bombardier, l'Italien Ansaldo, l'Espagnol Caf, mais aussi Alstom. Non content d'aménager déjà le tram sur le boulevard des Maréchaux à Paris, le groupe français veut multiplier les contrats avec les villes de moins de 250 000 habitants. Son produit phare ? Le « Citadis », commandé à 700 exemplaires par une vingtaine de villes dans le monde. D'autres sont aujourd'hui sollicitées, comme Toulouse, Reims, Angers, Toulon et... Brest.

« Nous ne choisirons pas le constructeur avant quelques mois, souligne Annick Cléac'h, vice-présidente de Brest métropole océane chargée des grands projets. Alors, c'est exact que cette période transitoire incite plusieurs industriels à faire le siège de nos bureaux. Parfois, nous avons affaire à forte partie. Mais c'est assez agréable d'être courtisé ! Notre période de réflexion pourrait durer plus longtemps que prévu. Nous hésitons toujours entre le pneu et le rail. Nous pourrions même attendre l'ouverture de l'enquête publique, fin 2008, pour prendre notre décision ».

Un Alsacien patiente depuis dix ans

Autre candidat très sérieux au marché brestois : l'Alsacien Lorh. Ce groupe international de 1 500 salariés, installé près de Strasbourg, fait preuve de beaucoup de patience. Spécialiste du tram sur pneus, il est en contact avec les élus brestois depuis maintenant... dix ans. « Nous multiplions, alors, les déplacements en Finistère, explique l'un des responsables de l'entreprise. Nous relançons régulièrement André Huet, le responsable de la mission tramway à Brest, pour savoir où en est le dossier. Nous participons aussi au salon annuel des transports publics. C'est l'occasion de prendre des contacts. Oui, c'est un métier où il faut savoir être patient, qui demande pas mal d'énergie, mais nous croyons au Translorh, notre tram qui équipe déjà Clermont-Ferrand ! »

Quel que soit le mode retenu, les premiers coups de pioche sont toujours programmés en 2009. Une part de l'emploi sera réservée à des personnes en insertion. « Par ailleurs, environ 60 % des investissements sont promis à diverses entreprises locales », poursuit Annick Cléac'h. Afin de préparer l'ouverture de ce chantier, des relevés topographiques sont en cours depuis février. À cette fin, des poteaux d'environ un mètre de haut et de couleur marron ont été posés du côté de Saint-Pierre, du boulevard de l'Europe et de la route de Gouesnou. En centre-ville, ce sont des consoles qui ont été accrochées aux immeubles.

Yves-Marie ROBIN.


Pour vous faire un avis, voici qq liens :
Tram Citadis d'Alstom
Tram Translohr
Tram Bombardier
Tram AnsaldoBreda
Tram CAF

Vous pouvez bien sûr donner votre point de vue !

MessagePosté: 01 Avr 2006 11:50
par francois
tout compte fait, pour diminuer les dépenses, Ils vont adapter les systeme TEOR sur des mercedes Capacity.

MessagePosté: 01 Avr 2006 17:26
par leolelionceau
Bien tenté, mais la date de ton message trahit sa crédibilité :wink: .

MessagePosté: 01 Avr 2006 19:01
par Matt
bien vu!

Pour moi le Translohr n'est pas un tram

MessagePosté: 15 Avr 2006 18:32
par swisstrain1
Pour moi le projet Translohr, n'est pas un tram : j’accepte éventuellement que c’est un trolleybus.
Je considère un tram comme étant un chemin de fer circulant sur des rails en fer surtout en voies urbaines.
Mais bon, c’est une considération tout à fait personnelle.

Qu’en pensez-vous ?

Peut-être que vous en avez déjà discuté dans ce forum, si oui alors pardon

MessagePosté: 15 Avr 2006 19:15
par francois
le débat Tram Fer ou pneu a déja eu lieu sur différents forums de Transports! pas la peine de remettre une couche ici, cela ne ferait pas avancer le Schmilblick.

MessagePosté: 18 Avr 2006 16:10
par leolelionceau
Le TransLohr a l'image d'un tram.
Il n'est pas soumis aux règles du code de la route ; en celà il se rapproche du mode ferré et se différencie du trolley ou du méga-trolleybus-guidé (Nancy, Caen).
La seule différence, c'est donc l'infrastructure et le roulement.
A Paris, qu'il soit sur rails ou monté sur pneus, on l'appellera toujours métropolitain. Pourquoi donc le tram sur pneus ne serait-il pas un tram à part entière ?

MessagePosté: 18 Avr 2006 23:30
par swisstrain1
leolelionceau a écrit:...A Paris, qu'il soit sur rails ou monté sur pneus, on l'appellera toujours métropolitain. Pourquoi donc le tram sur pneus ne serait-il pas un tram à part entière ?
Ah oui c'est vrai, je n'y avais pas pensé. Et c'est aussi valable pour la nouvelle ligne de métro de Lausanne chez nous en Suisse qui sera sur pneu, et on dit justement aussi métro. Merci pour ces détails.
Donc je dois revoir mon jugement :)

MessagePosté: 17 Juin 2006 02:05
par Christobal
leolelionceau a écrit:A Paris, qu'il soit sur rails ou monté sur pneus, on l'appellera toujours métropolitain. Pourquoi donc le tram sur pneus ne serait-il pas un tram à part entière ?

Pour mémoire, les rames de métro sur pneu à Paris disposent également de roues "fer", et de rails. Les pneus ne sont là en plus que pour le roulement... D'ailleurs en cas de crevaison ou lors du franchissement des appareils de voie, ce sont les roues "fer" qui entrent en jeu. Le métro reste donc bien ferroviaire avant tout.

:arrow: plus d'infos : http://www.emdx.org/rail/metro/principe.php

Tout comme un tramway, qui est par définition un véhicule ferroviaire (dixit le dictionnaire) ! :wink:

Au-delà de ces considérations, il subsiste un problème qui n'a pas été évoqué ici : la fiabilité des différents systèmes.

Le tramway a prouvé la sienne depuis plus d'un siècle. Le TVR (Caen, Nancy) a montré quant à lui qu'il pouvait être catastrophique. Reste le Translohr qui n'a encore rien prouvé du tout.

On peut certes faire le choix de l'innovation et tenter un nouveau matériel pour se démarquer, mais c'est prendre le risque d'investir les fonds publics dans des systèmes à la fiabilité incertaine... L'intérêt des futurs utilisateurs ne doit-il pas primer en adoptant d'emblée un système largement éprouvé ? :roll: